Djoul !  Djoul ! Chofé bòdzè Lagwadloup ! Djoul ! Vayan minè Lagwiyann

 LE RÉCIT  

1855, la Guyane connaît un événement majeur, la ruée vers l’or. Guyanais, Caribéens, orpailleurs, négociants, canotiers, marau- deurs...partent à l’assaut des fleuves de Guyane à la recherche de ce métal pré- cieux dans les placers. Lovryé Mindò nous donne à entendre les paroles de Guyane, les paroles de la Terre.

À partir de l’histoire de son grand-père ( Pè DJOUL ) arrivé en 1926, Franck COMPPER raconte l’ÉPOPÉE des orpailleurs fin 19e milieu 20e siècle.

 SON CONTEXTE 

«  Atipa, titre et personnage d’une chronique pittoresque et acidulée de la société guyanaise, apparaît dans le paysage littéraire de la fin du XIXe siècle, à l’époque où la Guyane passe du statut post-esclavagiste à celui de colonie pénitentiaire, d’économie de plantation à celle d’orpaillage. Écrit en créole, sans le moindre recours à la langue française, le récit présente Atipa, orpailleur de métier, philosophe à ses heures, censeur caustique à d’autres, goguenard toujours, en constante discussion. Devant un anmè sur la place du marché ou un plat depoucici ké oun chougiè zaricots chez un compère, au bureau d’un candidat politique ou au Sable noir pour danser, tout est matière à chanter la beauté du pays, à valoriser la culture guyanaise sous toutes ses facettes, à décrier l’indolence du peuple guyanais face au broyeur de l’assimilation et à défendre sans réserve le patois guyanais comme vecteur d’une identité forte. »

 

Monique DORCY

 L'ÉQUIPE DU PROJET

PIÈCE EN COURS D'ÉCRITURE ET INTERPRÉTÉE

PAR Franck COMPPER

Guitare et percussions

Serge TAMAS
 

Mise en scène

Michel Bourgade

Régie : Manuel TIBÈRE «TAÏ » et Jr " Weyulana"

 

Relations publiques

Communication-Images-iconographie : Mo'Tek

Production/ Contact: Association Phare Est Productions

©2021 by Mo'Tek. pour Association Phare Est Productions